Jardiniers Paysagistes

Auteur: 

Hélène Pellegrin
Portrait de Hélène Pellegrin

Jardiniers Paysagistes

Un chantier vient de démarrer sur le terrain communal situé entre le Dojo et les parkings du Centre Pastoral, afin de construire des restanques bordées de murets de pierre et d’y implanter un réseau enterré d'arrosage automatique.  A l’automne prochain, ces restanques seront complantées d’arbres de Judée et d’arbustes ornementaux.

Ce chantier est réalisé par les étudiants du CAP ‘jardinier paysagiste’  du Lycée Vert d’Azur d’Antibes,  sous la conduite de leurs enseignants. L’approvisionnement du chantier en matériel  (pierres, ciment, végétaux..) est assuré par le Service Espaces Verts de la mairie de Valbonne, dirigé par Thierry Bonnot, avec qui Jean-Pierre Serrat et moi-même avons pris contact afin d’initier ce partenariat.

Voici les photos prises le jeudi 7 février lors de la création des fouilles qui délimitent chaque jardinière, et du coulage du béton pour créer une petite semelle solide où seront construits les murets en pierres :

et la suite des travaux avec la contruction des murets le jeudi 28 février :

 

Une collaboration gagnant-gagnant avec le lycée Vert d’Azur

L’aménagement de la bordure le long du Dojo s’inscrit dans la continuité de la collaboration lancée il y a plusieurs années avec le lycée horticole d’Antibes.

Afin de permettre l’intervention à titre gracieux des apprenants du lycée sur le site du Centre Pastoral, support de formation de façon ponctuelle pour les jeunes, une convention qui formalise et conceptualise le partenariat et les engagements réciproques des deux parties a été signée en octobre 2016, pour une durée de trois années scolaires.

Elle a permis l’intervention régulière des classes de CAP ‘jardinier paysagiste ‘dans le cadre de chantiers pédagogiques, accompagnés et dirigés par trois enseignants en ‘Aménagements Paysagers’ : Sébastien Andine, Yann Bessadier et Jean-Louis Odot.

Autour de cette équipe de spécialistes expérimentés, c’est une classe, soit plus d’une vingtaine d’étudiants,  compétents, dynamiques et motivés, qui viennent sur plusieurs journées réparties sur l’année scolaire, avec des équipements et des outils professionnels, abondants et bien adaptés.

Ces jeunes, que nous avons à cœur de bien accueillir, vivent de belles journées de travail, coupées par un pique-nique au soleil,  dans la bonne humeur

Des résultats parlants

Pour que les zones végétalisées  ne se transforment pas en jungle, et conservent tout leur charme, il faut les entretenir régulièrement….  Sur le Centre Pastoral a été choisie la pratique d’un jardinage au naturel, le plus respectueux possible de l’environnement, qui s’adapte aux contraintes du site et à sa fonction d’accueil, dans une démarche de développement durable et de préservation de la biodiversité.

La diversité des taches à accomplir est formatrice pour les étudiants, qui sont séparés en plusieurs groupes, chacun vaquant à ses occupations, sous le contrôle des formateurs.

---

Au fil de ces trois années, bon nombre de travaux d’entretien et de remise en état de la végétation ont été réalisés:

  • Rabattage des arbustes entravant les aires de circulations
     
  • Mise en forme des buissons d’arbustes dans le cloitre
  • Taille des tilleuls du parvis et des chênes du cloitre
  • Entretien et amendement du sol au pied des agrumes du cloitre
       
  • Désherbage manuel, travail du sol des massifs avec serfouettes et binettes
       

Un chantier de replantation des massifs situés à l’accueil, dans le cloitre et sous les salles a permis leur embellissement grâce à des plantes rustiques adaptées au sol et au climat méditerranéen : agapanthes, romarins, santolines, coronilles, tulbaghia, pittosporum tobira nana, eriops, lavandin, erigeron,  cistes, rosiers couvre-sol  …

   

Les massifs ont été paillés avec des copeaux de bois donnés par la scierie de Biot pour un meilleur rendu, une diminution du désherbage et de l’arrosage.

   

Les étudiants ont également procédé à la sécurisation des passages périphériques à l’arrière du centre pastoral :

  • pose de pavés autobloquants le long du baptistère
  • création d’un cheminement en  dallage rustique, soutenu par des murets en pierre sèche, le long et derrière l’amphithéâtre

   

Enfin, une zone de compostage a été crée derrière l’église grâce aux apports issus de la collecte des tailles et des ramassages de feuilles, pour valoriser la matière organique produite par le jardin.

   

Le rendu visuel du travail entrepris commence à bien porter ses fruits

Les paroissiens sont ravis de voir les résultats des efforts de ces jeunes en action ; les permanents de la paroisse les félicitent...

Un partenariat  gagnant-gagnant!
Hélène Pellegrin
Photos S. Andine, H. Pellegrin, JP. Serrat

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.