Amour et Vérité se rencontrent

Auteur: 

Père Jean-Hubert Thieffry
Portrait de Père Jean-Hubert Thieffry

Amour et Vérité se rencontrent

1er Aout 2016

Les récents attentats islamistes qui nous ont touchés de très près ( Promenade des Anglais, Assassinat du Père Hamel pendant la messe)  nous intérrogent sur le lien possible entre violence et Islam, nous questionnent sur nos rapports avec les personnes se réclamant de cette foi.

Le Pape François, en se recueillant à Auschwitz et Birkenau, nous a rappelé, sans parole, qu'une immense concentration de violence organisée avait été générée en Europe, sans lien avec une idéologie religieuse, mais avait trouvé de multiples complicités dans la partie sombre de ceux qui en avaient été les acteurs.

En 1945, des séminaristes apprenant ces atrocités s'en étaient scandalisés vis à vis des allemands, mais le responsable du séminaire leur avait dit qu'ils n'avaient rien compris s'ils ne réalisaient pas que, sous certaines conditions, ils étaient capables d'en faire autant.

De retour des JMJ, le Pape François a abordé ces questions: Voici ce que Nicolas Senèze  en rapporte dans le journal La Croix du 31/07 :

Dans l’avion qui le ramenait de Cracovie à Rome, dimanche 31 juillet, le pape a été à nouveau interrogé sur le terrorisme en Europe, notamment sur le fait qu’il ne parle jamais de « terrorisme islamique » alors que le P. Jacques Hamel, tué le 26 juillet lorsqu’il célébrait la messe dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), a été assassiné par des terroristes se réclamant de l’islam.

« Je n’aime pas parler de violence islamique », a confirmé le pape qui, lors du vol aller, avait parlé de « guerre » à propos du terrorisme, tout en se refusant à parler de « guerre de religions ».

« Tous les jours on entend parler de violence. Même ici en Italie. Mais quand des catholiques baptisés tuent quelqu’un, devons-nous parler de violence catholique ? », a-t-il cette fois relevé, en référence à un récent fait divers italien.

"On peut tuer avec la langue aussi bien qu'avec un couteau", a-t-il lancé, se référant apparemment à la montée des partis populistes qui attisent le racisme et la xénophobie.

« Tous les musulmans ne sont pas violents comme tous les catholiques ne sont pas violents, a continué le pape. C’est comme la macédoine : il y a de tout ! Il y a des gens violents dans cette religion : c’est vrai, mais je crois que dans toutes les religions il y a toujours un petit groupe fondamentaliste. Il n’est pas juste d’identifier l’islam avec la violence. Cela n’est pas juste et n’est pas vrai. »

Le « dieu-argent », « premier terrorisme contre l’humanité »

Sur le « soit disant État islamique » qui « se présente de manière violente en montrant comment il tue les Egyptiens sur les côtes libyennes », « Mais c’est un petit groupe fondamentaliste », a souligné le pape, avant de répéter : « Il n’est pas vrai, il n’est pas juste de dire que l’islam est terroriste ».

« Le terrorisme est partout », a-t-il ajouté, en référence « au terrorisme tribal de certains pays africains », s’interrogeant, par ailleurs, sur le fait que, si « chez nous en Europe, tant de jeunes » sont tentés par la violence, c’est pas parce que « on les a laissé sans idéaux ». « Ils sont tentés par l’alcool, la drogue, vont vers ces petits groupes », a-t-il résumé.

« C’est un peu difficile à dire, mais je crois que le terrorisme, le terrorisme croît quand il n’y a pas d’autre choix », a-t-il tenté d’expliquer. « Au centre de l’économie mondiale, il y a le dieu argent et non la personne, l’homme et la femme », a-t-il continué, reprenant un thème qui lui est cher. « C’est le premier terrorisme qui s’attaque à la merveille de la création, l’homme et la femme, a-t-il lâché. C’est un terrorisme de base, contre toute l’humanité. C’est ce que je pense. »

Chez nous,nos frères et soeurs musulmans de Garbejaire et ont fait le premier pas  avec le dépôt de gerbes à l'église de Sophia  le 28 juillet  et leur participation aux messes de Biot et Sophia ce dimanche 31 juillet .  Nous poursuivrons nos rencontres interreligieuses, la prochaine est prévue le 7 octobre.  Nous aborderons ces thèmes avec la ligne de conduite inscrite dans le psaume 84:  " Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s'embrassent, la Vérité germera de la Terre et du Ciel se penchera le salut", mais d'ici là, apprenons à nous connaitre davantage, entrons en relation personnelle, invitons nous. L'esprit de Dieu veut faire des ponts mais il a besoin d'ouvrier. Comme l'a dit le Pape aux jeunes, quittons "nos canapés", faisons le premier pas à notre tour!

Jean Hubert Thieffry ,ccn

Curé de Notre Dame de la Sagesse, Doyen du bassin Antibois

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.