Les coulisses de 123 Cana

Auteur: 

Bénédicte
Portrait de Bénédicte

Les coulisses de 123 Cana

123 Cana c’est 13 couples qui ont pris du temps, à Laghet, 3 week-ends pour mieux aimer.
Mais c’est aussi une équipe de choc : les serviteurs 123 Cana, 13 couples et 3 célibataires pour faire de ces 3 week-ends une expérience inoubliable.

D’abord, dit Visith « on a mis un an pour se décider à le faire ».

Ensuite, Laghet pour Caroline « c’était l’endroit sombre où on dépose les enfants pour les weekends scouts ».

         

Et là-bas… on découvre des sœurs extraordinaires: Sœur Marie-Cécile, petit sourire en coin, nous voit débarquer icône, tapis, feuillages, fleurs, glacières dans les bras… le vendredi soir, de nuit, sous la pluie « alors on déménage…? »

Sœur Marie-Gwenaëlle nous trouve toutes les solutions, la salle St Irénée pour ceci, la salle St Elie pour cela, il y a aussi la salle St Brocart et la salle St Thomas, la salle St Mont Carmel… enfin non, salle du Mont Carmel c’est déjà pas mal...

          

Pendant ce temps… les couples se rappellent leur première rencontre amoureuse. Stéphane fait la cloche, Gille remplit les bouilloires et Frédéric gère les finances.

Belle éclaircie ce matin, l’équipe parie sur le beau temps : avec Juliette, on installe le chemin d’alliance dans le jardin secret du sanctuaire. A 15h promenade Bretonne… dommage personne n’a prévu les bottes. Alors l’équipe se blottit à la fenêtre et prie avec l’autorité du nom de Jésus pour que les nuages s’éloignent, que la pluie s'arrête.

  

Les prêtres malgaches, arrivés depuis 1 mois au sanctuaire, nous aident pour le sacrement de réconciliation puis nous rejoignent tard dans la soirée pour le dessert. Après 3 tours, il reste encore 2 parts de gâteau à partager : « c’est le sacrifice chrétien » dit le père Ferdinand, on coupe les parts en 2, puis le dernier quart encore en 2 et ainsi de suite, le père Ferdinand se sacrifie à chaque tour. On découvre qu’à Madagascar, les prêtres vivaient à Antsirabé, la même ville que la communauté du Chemin Neuf, ils connaissent bien les frères là-bas et allaient les aider pour les sessions Cana… Justement !! Ils aimeraient bien qu'on reste avec eux lundi.

    

Le troisième weekend c’est la fête, on achète du Schweppes agrume pour le mélanger au vin rosé resté de l’apéritif du début parce que la fête sans les bulles ce n’est pas la fête. Mais avant, Anne présente aux couples, pour la 5ème fois, le moment le plus important de 123 Cana, on dirait que les couples commencent à y prendre goût.

A la fin ce n’est pas dans les verres que ça pétille mais dans les yeux, dans ceux des sessionnistes bien sûr mais aussi et pas moins dans ceux des serviteurs.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.